Pas de commentaire

Le côté obscur des réseaux sociaux.

Une Américaine de 49 ans, inculpée pour son rôle présumé dans un canular sur internet qui s’était terminé par le suicide d’une adolescente, a débuté mercredi devant un tribunal fédéral à Los Angeles.

Une mère de famille qui avait prétendu être un garçon de 16 ans, baptisé Josh, sur MySpace avait commencé à flirter en ligne avec une jeune fille de 13 ans, avant de la rejeter brutalement.

La jeune fille connaissait la fille de la mère avec qui elle avait flirté sur internet, peu de temps après elle s’est pendue.

L’inculpée, qui a plaidé non coupable, est notamment accusée d’association de malfaiteurs, de harcèlement sur internet et d’avoir violé les conditions d’utilisation de MySpace. Elle risque jusqu’à 20 ans de prison.

Ce n’est pas la première histoire de ce genre sur Internet, beaucoup de gens se croient en sécurité derrière leur écran, mais c’est une idée reçue, les relations sur Internet, même si elles sont virtuelles peuvent avoir un impact bien réel…

Source : 20 minutes

Leave a Reply